Logo préfècture région

Chaine de production

Tipi en Cir
Les informations routières sont produites par les gestionnaires routiers (les DIR [1] pour le RRN [2], les SCA [3], les collectivités territoriales), par les forces de police et de gendarmerie ou par les services de secours.

Elles sont concentrées par les CRICR [4] et le CNIR [5].

Le nouveau système d’information Tipi pour l’exploitation et l’information routières pour les services de l’État est généralisé sur toute la France depuis le mardi 23 novembre 2010 à partir de 13h30.

Depuis fin mars 2014, la DIR Atlantique a rejoint les DIR Massif Central, Sud-ouest, Nord, Nord-Ouest, Ouest et Centre-Ouest en utilisant Tipi pour saisir les événements sur le réseau dont ils sont gestionnaires.

voir aussi : les centres d’information routière - les directions interdépartementales des routes - les sociétés concessionnaires d’autoroutes
Tipi en Dir

[1Directions Interdépartementales des Routes

[2Réseau Routier National non concédé

[3Sociétés Concessionnaires d’Autoroutes

[4Centre Régionaux d’Information et de Coordination Routières

[5Centre National d’Information Routière

 
 
Démarrage opérationnel de Tipi

Le nouveau système d’information Tipi a démarré officiellement 8 septembre 2010 sur les zones de défense de Lyon et de Metz.
Son utilisation a été généralisée sur toute la France le mardi 23 novembre 2010 à partir de 13h30.

Depuis fin novembre 2013, les DIR Ouest et Centre-Ouest ont rejoint les DIR Massif Central, Sud-ouest,Nord et Nord-Ouest en utilisant Tipi pour saisir les événements sur le réseau dont ils sont gestionnaires.

Les messages Datex 1 sur les évènements routiers de ces zones ne sont plus alors émis que par Tipi ; les anciens serveurs ne diffuseront plus d’informations.

Reprise des flux des gestionnaires routiers

Les informations sont saisies dans Tipi soit par les centres régionaux d’information et de coordination routière (CRICR), soit directement par les directions interdépartementales des routes.

 
Équipements dynamiques des DIR

Il s’agit d’une estimation en ordre de grandeur du parc d’équipements dynamiques des 11 directions interdépartementales des routes (DIR) :

  • stations météo : plus de 150
  • stations de recueil de données trafic : entre 3500 et 4000
  • caméras : entre 1500 et 2000 dont environ 20% avec détection automatique d’incident
  • panneaux à messages variables (PMV), tous types confondus : autour de 1000